Return to site

Une concertation publique sans les citoyens ?

Une nouvelle modalité d'accès décidée de manière unilatérale par le Syctom est de nature à décourager la participation du public

Une contribution écrite de deux pages est désormais requise pour participer aux ateliers de la concertation sur le futur centre de traitement des déchets de Romainville-Bobigny. Nous dénonçons cette nouvelle disposition, de nature à décourager la participation citoyenne.

Malgré plusieurs alertes transmises publiquement, par oral et par écrit au Syctom et au garant de la concertation M. Jacques Roudier, aucun changement n'a été décidé pour ouvrir plus largement les ateliers thématiques de la concertation, pourtant supposés permettre à la population d'exprimer son avis et ses questions.

Zero Waste France fait donc appel au président de la Commission nationale du débat public, afin de mettre fin à des modalités d'organisation contradictoire avec l'esprit et les principes d'organisation d'une concertation publique.

Pour plus d'informations : lire notre courrier au président de la CNDP

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly